Recent News

L’InterContinental Montréal accueille son nouveau chef exécutif

MONTRÉAL, le 25 avril 2018. — C’est avec beaucoup d’enthousiasme que M. Bernard Chênevert, directeur général de l’InterContinental Montréal, annonce la nomination de Bertrand Jeanson au poste de chef exécutif. Le parcours professionnel et la riche expérience de M. Jeanson seront des plus profitables au restaurant Osco! et au bar Sarah B. de l’établissement, ainsi qu’aux services de réception et de banquets.

M. Jeanson a passé les 13 dernières années en Polynésie française, où il s’est démarqué par sa grande créativité et sa détermination. C’est notamment le plaisir de travailler les produits saisonniers et locaux qui l’a attiré à Montréal. Rappelons que le restaurant Osco!, est reconnu pour la place centrale qu’occupent les produits du terroir dans ses menus. L’hôtel possède aussi son jardin sur toit, dont les récoltes sont utilisées en cuisine, et ce projet sera repris par le chef dès cette année.

Comme le souligne M. Bernard Chênevert : « À l’affût de découvertes culinaires et marqué par son passage dans différents endroits du monde, M. Jeanson saura à coup sûr apporter un vent nouveau à notre établissement. »

Le parcours d’un grand chef

Bertrand Jeanson a une passion pour la cuisine depuis sa tendre enfance. Tout jeune, il observait sans relâche sa mère et sa grand-mère cuisiner, et c’est auprès de ces deux femmes qu’il a fait ses premières armes. Suite à ses études au Lycée hôtelier Tarbes, il est arrivé 4e finaliste au prestigieux concours Meilleur apprenti de France de 1999.

Son intérêt marqué pour l’acquisition de nouvelles connaissances a propulsé sa carrière : après quelques années seulement à titre d’apprenti, il est devenu chef de partie et sous-chef au Crowne Plaza, du Groupe IHG, à Toulouse. Son arrivée en Polynésie française s’est aussi faite au sein de la chaîne IHG en tant que chef de partie responsable des banquets, en 2004. M. Jeanson a ensuite été chef exécutif au Manava Suite Resort Tahiti. Depuis 2014, il occupait le poste de chef exécutif au centre de villégiature The Brando, lieu exclusif et prisé situé sur une île privée, où il a oeuvré au sein du restaurant gastronomique Les Mutinés by Guy Martin.

Bertrand Jeanson continue toujours d’enrichir son bagage culinaire, et travailler dans différents pays lui a permis de faire de toutes nouvelles découvertes, d’approfondir ses connaissances et de parfaire ses techniques. Sans aucun doute, le parcours hors du commun de Bertrand Jeanson fera naître de nouveaux mariages de saveurs dans les cuisines de l’InterContinental Montréal.

Back to media room

Télécharger la trousse média

Téléchargez la trousse média afin d’avoir accès aux photos et logos de l’InterContinental Montréal. Choisissez la résolution de votre choix et sauvegardez le dossier sur votre ordinateur.

Photos de l'InterContinental Montréal (1 de 2)
Photos de l'InterContinental Montréal (2 de 2)
{/exp:channel:entries}

La Rue Saint-Jacques, le Wall Street de Montréal

Jusqu'au début des années 1970, Montréal était la métropole du Canada, et vers la fin du 19e siècle, la rue Saint-Jacques était à Montréal ce que Wall Street est à New York : son coeur financier et centre des affaires. Mais le développement du nouveau centre-ville, « en haut de la côte », a eu pour conséquence le déclin du Vieux-Montréal. Aujourd’hui, notamment grâce à des projets de revitalisation comme le CCMM, la partie historique de la métropole est devenue un lieu recherché. Chaque année, de nouvelles entreprises s’y installent, et le quartier accueille des millions de visiteurs. En 1672, François Dollier de Casson, supérieur du Séminaire de Saint-Sulpice, dessine une nouvelle trame urbaine pour Ville-Marie et donne des noms aux rues nouvellement tracées. La rue Saint-Jacques tient possiblement son nom de deux personnes. Tout d’abord, Jean- Jacques Olier de Verneuil qui est un des fondateurs de la Société Notre-Dame, elle-même à l’origine de la fondation de Montréal. La rue Saint-Jacques peut aussi référer à Jacques Archambault, l’un des premiers habitants de la ville dont la propriété était traversée par cette rue. Au cours de la deuxième moitié du 19e siècle, la rue Saint-Jacques perd son caractère résidentiel et devient le « Wall Street » de Montréal. De nombreux sièges sociaux des grandes institutions financières s’y installent. Avec la construction de Place Ville- Marie, ouverte en 1962, les institutions financières quittent peu à peu le Vieux-Montréal. La rue Saint-Jacques connaît un nouvel essor depuis les années 1970 grâce au milieu de l’administration. Aujourd’hui, ce sont les activités culturelles et touristiques combinées à la présence du palais de justice et de l’administration publique de la ville de Montréal qui occupent et animent cette importante artère de Montréal.

Loading...